Articles par : GregoireAdmin

Jean-Luc Mélenchon propose pour la France un avenir en commun contre les fantasmes mortifères d’Éric Zemmour

Jeudi 23 septembre sur BFM TV se confrontaient deux visions de la France et du monde diamétralement opposées : notre camarade Jean-Luc Mélenchon  affrontait en débat sur BFM TV l’éditorialiste d’extrême-droite Éric Zemmour.

Nous pensons que c’est une bonne chose que ce débat ait eu lieu. Dans ce qui suit, nous expliquerons pourquoi il fallait affronter Éric Zemmour et pourquoi nous pensons que Jean-Luc Mélenchon a réussi à faire entendre dans ce débat notre vision républicaine et écosocialiste.

Un débat qui met fin à l’impunité médiatique d’Éric Zemmour

Il fallait affronter Éric Zemmour car, comme l’a d’entrée de jeu rappelé Jean-Luc Mélenchon, M. Zemmour est un danger. M. Zemmour est un raciste condamné et un défenseur de la collaboration, il promeut une vision rétrograde des droits des femmes sur des questions comme l’IVG ainsi que de ceux des minorités d’orientation sexuelle et de genre, il s’inscrit dans une vision hostile au progrès de la liberté et de l’égalité accomplis depuis la Révolution de 1789 et que nous voulons porter toujours plus loin ; pourtant, M. Zemmour dispose d’un immense espace médiatique pour marteler sa propagande, tout en se plaignant… d’être censuré. Le débat public est empoisonné par ses absurdités comme de… Lire la suite »

[Podcast] Permanences et évolutions de l’Extrême-Droite

L’actualité, toujours facétieuse, nous gratifie depuis quelque temps de glissades toujours plus vertigineuses vers les tréfonds de la pensée d’Extrême-Droite, et nous ne manquons pas de le dénoncer, nous sentant parfois un peu seuls dans cette défense des valeurs républicaines. Face aux idées de l’Extrême-Droite (et pas seulement à face à ses avatars), il faut être inflexible.

Mais au fait, c’est quoi l’Extrême-Droite ? Quel est son fond idéologique, son univers intellectuel ? Quelle est son histoire, de quels noms est-elle pavée ? Il y a quelques semaines, le Parti de gauche 69 a organisé une formation en ligne pour ses militant·e·s, intitulée « Permanences et évolutions de l’Extrême-Droite ».

Face à la montée en puissance de leurs idées, face à la banalisation de leur présence dans le paysage médiatique et politique, face à la reprise de plus en plus fréquente de leurs thématiques dans la bouche de responsables qui se réclament républicains et de gauche, il faut agir. Et pour cela, il faut reconnaître l’Extrême-Droite dès qu’elle pointe le bout de son nez.

C’est pourquoi le Parti de gauche 69 a décidé de mettre le podcast de cette conférence, avec l’accord des participant·e·s, en libre accès sur la plateforme SoundCloud. Parce… Lire la suite »

Pour ne plus passer une année comme 2020 : de l’utilité du parti de gauche en 2021

Une nouvelle année commence, une autre nous quitte ; c’est le moment où nous nous adressons chaleureusement les uns aux autres des vœux de réussite, de santé, de bonheur, tout en sachant qu’il ne suffit pas de se le souhaiter dans le monde qui est le nôtre. Nous souhaitons tout le bonheur possible pour l’année qui vient à ceux et celles qui nous lisent, et nous vous souhaitons du courage pour l’obtenir. Au-delà, nous voulons ici revenir sur l’année passée, dire ce que nous voulons pour la nouvelle et pourquoi nous aurons besoin de l’engagement de toutes les bonnes volontés disponibles pour le réaliser.

Nous ne pouvons que souhaiter une année différente de celle qui vient de s’achever. 2020 a été une année cruelle pour la grande masse des gens en France comme ailleurs : une année dans l’angoisse de perdre des proches ou sa propre vie dans la pandémie du Covid19, une année où les pouvoirs publics n’ont rien trouvé de mieux à faire que de broyer la vie sociale et culturelle sous le confinement, alors qu’elle n’est pas un luxe mais la base des sociétés humaines ; une année où commence à s’abattre sur nous la catastrophe économique et sociale qui… Lire la suite »

ARENA de Décines : l’intervention d’Idir Boumertit

Lors du conseil de la métropole de Lyon qui s’est déroulé les 14 et 15 décembre 2020, il a été demandé aux élu·e·s de se prononcer sur les conclusions de la concertation et la poursuite des études concernant la modification du PLU-H pour permettre le projet d’ARENA de l’OL Groupe à Décines. Voici l’intégralité de l’intervention d’Idir Boumertit, membre de la commission permanente et élu PG/LFI à Vénissieux et à la Métropole de Lyon, qui expose les arguments conduisant son groupe à s’opposer à la poursuite de ce projet.

Si je comprends bien ce qui vient d’être dit, il nous est proposé finalement la création d’une 60ème commune dans la métropole : « OL Land ». Soyons clairs, derrière ce projet d’ARENA que l’on nous demande de poursuivre, c’est le réel enjeu de cette délibération.

Car finalement, qu’est-ce que cette salle ARENA nous dit du futur ? Plantons le décor : dans quelques années, les Grand-Lyonnaises et les Grand-Lyonnais pourront se rendre en masse dans ce temple de l’entertainement, le porte-monnaie bien ouvert pour permettre aux acteurs privés de se servir allègrement. Qui aura décidé de cette centralité de loisirs, en dehors de toute cohérence ou de toute vision globale de l’urbanisme du territoire ? Un… Lire la suite »

25.11 : journée internationale pour l’élimination de la violence a l’égard des femmes

Viols et agressions, violences sexistes et sexuelles au travail, violences conjugales souvent accompagnées de violences contre les enfants, harcèlement au travail, dans la rue et les transports, il faut en finir ! Le parti de Gauche du Rhône considère que ces violences sont issues du patriarcat, système inégalitaire fondé sur un rapport de domination des hommes sur les femmes, et les femmes qui en sont victimes sont souvent par ailleurs victimes d’autres discriminations en raison de leur situation de handicap, de leur âge, de la couleur de leur peau, de leur origine sociale, de leur statut de migrantes, parce qu’elles sont lesbiennes, bisexuelles ou trans. Il participera et invite ses sympathisants et adhérents à participer aux actions organisées à Lyon par le Collectif Droits des Femmes le 25 novembre.

Des chiffres insupportables !

  • 250 viols ou tentatives de viol par jour
  • Dans 91 % des cas la victime connaît son agresseur
  • Seulement 12 % des victimes osent porter plainte
  • En 2018, seulement 15 % des agresseurs suspectés ont été condamnés
  • 152 féminicides en 2019, et déjà 85 comptabilisés en 2020
  • 44 235 appels au 3919 (numéro d’alerte dédié) pendant le confinement
  • Hausse de 15 % des signalements en ligne depuis le reconfinement

Le Parti de Gauche du Rhône exige :

Contre les violences sexistes et sexuelles

Communiqué du collectif droit des femmes 69

Nous sommes des millions de femmes à avoir subi et à subir encore des violences sexistes et sexuelles qui nous pourrissent la vie.
Nous sommes des millions à avoir été victimes et avoir vu ces violences abîmer nos amies, nos sœurs, nos voisines, nos amoureuses, nos mères, nos enfants ou nos collègues.

Ces violences ne sont pas un hasard, elles sont issues du patriarcat qui est un système inégalitaire fondé sur un rapport de domination des hommes sur les femmes. Elles connaissent de nombreuses et diverses manifestations, allant du sexisme au quotidien aux violences conjugales, des violences psychologiques au harcèle ment sexuel, du viol aux violences gynécologiques et obstétricales, des atteintes au droit à l’IVG aux stérilisations forcées…

Ces violences visent les femmes et les minorités de genre. Elles touchent aussi les enfants, co-victimes des violences conjugales ou victimes de violences sexuelles. Ces violences s’imbriquent et se cumulent pour certaines en raison de leur situation de handicap, de vulnérabilité, de leur âge, de leur origine sociale, de leur statut de migrantes, parce qu’elles sont lesbiennes ou bisexuelles, parce qu’elles sont trans, parce qu’elles sont autistes ou parce qu’elles sont racisées.

Pour le 25 novembre,… Lire la suite »

Loi «Sécurité globale», Liberté minimale!

Contre la loi « sécurité globale » du gouvernement, mobilisons nous et faisons reculer la majorité Macron sur ce projet autoritaire !

Du 17 au 20 novembre prochain, le groupe LREM soutenue par le gouvernement de Macron présentera sa proposition de loi «sécurité globale» devant l’Assemblée Nationale.

Les dispositions de l’article 24, de ce projet prévoient de sanctionner la « diffusion du visage ou tout autre élément d’identification d’un fonctionnaire de police ou d’un gendarme dans l’exercice de leurs fonctions ».

Les dispositions des articles 21 et 22 élargissent les moyens de captation vidéos piétons et aéroportés pour les agents de police.Cette proposition de loi constitue une atteinte grave à la liberté d’expression. Elle impacte ainsi le droit à l’information, au respect de la vie privée et à la liberté de réunion pacifique.

Le Parti de Gauche du Rhône s’oppose fermement à cette proposition de loi autoritaire de la majorité de Macron. L’article 24 de la proposition de loi, en limitant la diffusion d’images des forces de l’ordre, constitue une entrave à l’information et au travail des journalistes. La captation en direct de l’action des policiers sera de faite interdite et limitera ainsi la possibilité des citoyens, des ONG d’apporter des preuves… Lire la suite »

Stop à la répression contre les lycéen·ne·s mobilisé·e·s !

Depuis plus d’une semaine, les lycéen·ne·s et enseignant·e·s de nombreux établissements se mobilisent pour exiger un protocole sanitaire leur permettant d’étudier et d’enseigner sans mettre en danger leur santé et celle de leurs proches. En effet, cela fait maintenant deux semaines que le gouvernement a annoncé, pour faire face à l’épidémie de Covid-19, la mise en place d’une sorte de « semi-confinement », où les travailleurs·ses doivent continuer à travailler et où les établissements scolaires sont maintenus ouverts avec un protocole sanitaire soi-disant renforcé. Pourtant, les nombreuses images et témoignages d’élèves comme d’enseignant·e· montrent qu’en réalité dans les collèges et lycées, aucune mesure sérieuse et à la hauteur de la situation n’a été mise en place et que des centaines d’élèves se côtoient chaque jour dans les salles, couloirs et réfectoires bondés: encore une fois, l’école est maintenue totalement ouverte bien plus pour des raisons économiques que pour des raisons pédagogiques.

Plutôt que d’entendre la colère légitime des Lycéen·ne·s, c’est par la matraque que le gouvernement a acueilli leur mobilisation ! Dans de nombreux établissements, c’est la police qui a été envoyée contre des lycéen·ne·s : gaz lacrymogènes, coups, matraque, interpellations, c’est avec une violence extrême que la police est intervenue. C’est… Lire la suite »

Candidature de J-L. Mélenchon : Nous sommes pour !

Dimanche 8 novembre, notre camarade Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu’il serait candidat à l’élection présidentielle de 2022 s’il recueillait cent cinquante mille signatures citoyennes ; il n’aura fallu que quelques jours pour que ce seuil soit franchi puisque la barre a été atteinte aujourd’hui sur le site Nous sommes pour !.

Nous nous en félicitons : au Parti de Gauche, nous avons été les premiers à demander à notre camarade d’être candidat, par un vote du Conseil national.

Parce que Jean-Luc Mélenchon a déjà deux fois magnifiquement porté notre projet de société aux élections présidentielles de 2012 et 2017, dépassant à chaque fois les espérances. Parce qu’il représente un espoir pour beaucoup d’électeurs et d’électrices qui s’abstiennent d’ordinaire, se sentant dépossédés de la politique. Parce qu’il s’est montré à la hauteur de notre confiance, continuant à défendre nos idées malgré des attaques souvent malhonnêtes.  Parce qu’il incarne un pôle de résistance au milieu d’une gauche dont beaucoup de partis ont été entraînés par la chute du PS et du risque d’une abstention majeure. Pour tout cela, il est le candidat le mieux placé pour défendre notre projet de société, Écologie – Socialisme – République, à travers le programme L’avenir en commun.

Nous espérons… Lire la suite »

Nouvelle restriction sur l’IVG en Pologne

Le 22 octobre, le Tribunal Constitutionnel polonais a restreint la pratique de l’IVG en Pologne aux seuls cas de risque mortel pour la mère, et de grossesse consécutive à un viol ou à l’inceste. La malformation du fœtus, cause de la presque totalité des IVG pratiqués, a cessé d’être reconnue comme motif légal d’avortement. Autorisé et gratuit à partir de 1956, l’avortement avait été interdit depuis 1983 dans ce pays à forte tradition catholique, sauf dans ces trois cas. Le Parti de Gauche du Rhône apporte son soutien aux Polonaises et Polonais mobilisés contre cette décision du Tribunal Constitutionnel polonais et réaffirme le droit de la femme à disposer de son corps.

Cette décision, plusieurs fois envisagée depuis l’arrivée au pouvoir en 2015 du parti conservateur Droit et Justice avait été chaque fois repoussée par une forte mobilisation populaire. La Pologne qui avait déjà une des législations les plus restrictives en matière d’avortement, s’ancre davantage dans le rang des pays européens où le droit à l’IVG n’est toléré que sous certaines conditions, et se révèle le plus souvent très difficile d’accès compte tenu de la non-gratuité et de l’insuffisance de structures où il est pratiqué. Ces restrictions obligent les femmes… Lire la suite »