Articles classés dans la catégorie : état d’urgence

Non au bradage de l’exercice démocratique

Communiqué du Parti de Gauche

Paris, le 13 avril 2021

Le Parti de Gauche, comme toute formation politique démocratique, attendait la décision du gouvernement sur le calendrier des élections départementales et régionales pour juin prochain. Elle vient de tomber ce mardi 13 avril sous la forme d’un vote de confiance à l’Assemblée nationale.

Comme à son habitude, le gouvernement fait les choses à l’envers : il recule le calendrier d’une semaine.

Le problème n’est pas le calendrier mais les conditions démocratiques et les garanties sanitaires globales pour l’ensemble de la population.

Une élection est un processus qui doit permettre d’éclairer les débats et la prise de décision.

La Constitution garantit dans son article 4 « les expressions politiques ainsi que la participation équitable des partis et groupements politiques ».

Cela passe par la liberté de circulation des équipes militantes, la possibilité de rencontrer la population, de tenir des réunions, de participer à des débats dans les médias publics, avec des dispositions garantissant bien sûr la sécurité sanitaire.

Nos parlementaires ont fait des propositions en ce sens. Ils n’ont pas été entendus.

C’est un passage en force sous la pression des notables qui veulent maintenir « coûte que coûte »… Lire la suite »

Pour une lutte contre la pandémie démocratique et planifiée

Mercredi 31 mars, le Président de la République M. Macron annonçait de nouvelles mesures contre la pandémie du Covid19 ; ces annonces sont désolantes pour nous militants écosocialistes et insoumis. Nous soutenons qu’une autre politique est possible contre la pandémie, celle défendue à l’Assemblée nationale par les députés de la France Insoumise et notre candidat à l’élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon -une politique qui repose sur la démocratie et la planification, comme nous allons l’expliquer dans ce qui suit.

Des mesures inconséquentes et liberticides

Il est vrai qu’il semble d’abord y avoir une bonne nouvelle. M. Macron annonce que grâce à la mobilisation de la réserve sanitaire, il y aurait prochainement des milliers de lits supplémentaires, jusqu’à atteindre dix mille : si c’était vrai, nous ne pourrions que nous en réjouir ; cependant, lorsqu’on se rappelle qu’il y a un an, le Ministre de la santé M. Véran annonçait un objectif de quatorze mille lits alors que non seulement ils n’ont pas été créés dans l’intervalle mais que certains ont même été supprimés, il y a de quoi être dubitatif ! Qu’est-ce qui a pris autant de temps ? Pourquoi ne pas avoir commencé à former des soignants… Lire la suite »

Pourquoi la prolongation de l’état d’urgence et la déchéance de nationalité sont inacceptables

état d'urgence - déchéance de nationalité

Depuis les attentats perpétrés à Paris, François Hollande et son gouvernement ont profité d’une France endeuillée par les crimes de Daesh pour faire pleuvoir des mesures liberticides. Le Président a ainsi déclaré l’état d’urgence, puis l’a prolongé de trois mois, puis de trois mois encore et on ne sait jusqu’où iront ces prolongations alors que Manuel Valls affirme lui-même qu’il ne s’arrêtera qu’après la défaite de Daesh ! Les pouvoirs de la police ont ainsi été étendus sans qu’un juge judiciaire puisse jouer son rôle de gardien des libertés publiques. Dans le même temps, François Hollande propose une mesure copiée sur le Front National qui choque jusque dans son propre parti : la déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux. Contre ces mesures, le Parti de Gauche a appelé à manifester dans toute la France le 30 janvier 2016, des milliers de gens sont ainsi descendus dans la rue pour protester !

Cependant, il n’est pas forcément facile de comprendre le problème que pose ces mesures : on s’ingénie à nous faire croire qu’elles servent à protéger la France du terrorisme. Il n’en est rien. Ces mesures ne nous protègent pas du terrorisme, et elles sont dangereuses pour les simples citoyens que nous sommes…. Lire la suite »