Articles classés dans la catégorie : GPII

Lyon- Turin : Fermement opposé à ce grand projet inutile et imposé.

Soutien aux opposants au Lyon- Turin : le 11 mai 2021,

Lyon-Turin : Le Parti de Gauche toujours fermement opposé à ce grand projet inutile et imposé.

Le projet de liaison ferroviaire à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin est au point mort mais fait pourtant encore l’actualité à travers le reniement de certains prétendants écologistes.

Le chantier sera pourtant destructeur de l’environnement, de terres agricoles, de l’équilibre hydrologique des vallées, et producteur d’une quantité immense de déblais à évacuer par camions. Avec les opposants au projet nous demandons d’utiliser dès à présent la ligne existante via le tunnel du Mont Cenis (rénovée et mise au gabarit européen en 2012, pour près de 1 milliard d’euros), et de mettre les camions sur les trains dès Ambérieu, en utilisant les plateformes de chargement actuellement désaffectées et en aidant les transporteurs à adapter leur parc pour ce mode de transport moins polluant.

Le coût global est estimé à 30 milliards d’euros, pour une mise en service prévue en 2029 ! Mais les financements ne sont toujours pas disponibles ! La Direction du Trésor, l’Inspection des Finances, le Conseil Général des Ponts et Chaussées, la Cour des Comptes à plusieurs reprises, la Direction de la SNCF… Lire la suite »

[Communiqué] – Le Parti de Gauche du Rhône réaffirme son opposition au projet de nouvelle ligne ferroviaire Lyon- Turin

Le Parti de Gauche du Rhône réaffirme son opposition au projet de nouvelle ligne ferroviaire Lyon-
Turin et demande que soient étudiées toutes les solutions permettant d’améliorer les infrastructures
existantes.
L’utilisation de la ligne existante permettrait de répondre immédiatement aux besoins de limitation
du transport routier de marchandises, de diminution de la pollution dans les vallées alpines, de
redirection de l’argent public vers le réseau régional de transport de voyageurs.
Le projet de nouvelle ligne est un déni de démocratie puisqu’il n’y a jamais eu aucun débat public le
concernant.
Ce projet n’est pas écologique puisqu’il est destructeur de l’équilibre hydrologique et de terres
agricoles, et renvoie à plusieurs années le report des marchandises de la route vers le rail.
Ce projet est bâti sur des contre-vérités concernant les prévisions de trafic fret et le gain sur les
temps de trajet.
Ce projet ouvre la voie aux partenariats public-public synonymes de privatisation des bénéfices et
de socialisation des déficits.
Pourtant la ratification par le Parlement français de l’accord franco-italien concernant les travaux du
tunnel transfrontalier est prévu en catimini sans débat parlementaire le 22 décembre… Lire la suite »

[communiqué] – Lyon-Turin : construction d’une LGV à 30 milliards ou utilisation de la ligne existante ? Le Parti de Gauche demande l’abandon d’un projet inutile et imposé.

Décidément l’ancien Premier Ministre, aujourd’hui relégué à celui des Affaires Étrangères de Manuel Valls et du président François Hollande, veut devenir le plus grand dépensier des deniers publics au profit des entreprises du BTP.
Mercredi 26 octobre, Jean-Marc Ayrault a présenté en conseil des ministres un projet de loi qui confirme l’engagement des travaux définitifs de la nouvelle liaison ferroviaire à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin.
Le coût global est estimé à 30 milliards d’euros, pour une mise en service prévue en 2029 !
Mais les financements ne sont toujours pas disponibles !
Pourtant la Direction du Trésor, l’Inspection des Finances, le Conseil Général des Ponts et Chaussées, la Cour des Comptes à plusieurs reprises, la Direction de la SNCF et plus récemment un groupe de travail du Sénat, tous pointent les insuffisances de ce dossier et proposent de le remettre sur la table.
On annonce une liaison Paris-Milan en 4h15 au lieu de 5h15 actuellement (si on retire les 9 arrêts qui permettent de rentabiliser la ligne en accueillant davantage de voyageurs, et si on utilise la voie à grande vitesse entre Turin et Milan, comme le permettront les six nouvelles… Lire la suite »

[communiqué] – Inauguration du tunnelier pour la ligne Lyon-Turin le 21 juillet 2016. Service public de transport ou LGV ? Respect des engagements COP21 ou pollution dans les vallées alpines ?

En accord avec de précédents avis de la Cour des Comptes, de l’Inspection Générale des Finances, du Conseil d’État,
et du Conseil Général des Ponts et Chaussées, nous contestons le projet de Nouvelle Ligne Ferroviaire Lyon-Turin dont le financement n’est pas assuré, dont la fréquentation sera réservée à une minorité de voyageurs fortunés et qui ne sera pas mise en service avant une vingtaine voire une trentaine d’années.

Nous condamnons l’obstination du gouvernement français à financer ce projet qui entre en pleine contradiction avec
les engagements pris lors de la COP21, obstination concrétisée par l’inauguration du tunnelier par Manuel Valls le 21
juillet à Saint Martin la Porte (73).

Parce que nous exigeons un service public de transport de qualité, et l’amélioration des dessertes ferroviaires en TER
sur les lignes Lyon-Chambéry et Lyon-Grenoble,

Parce que nous exigeons que le transport de marchandises entre la France et l’Italie se fasse par train et pas par camion afin de limiter la pollution dans les vallées alpines,

Parce que nous défendons l’idée d’un aménagement du territoire respectueux de l’environnement, des équilibres hydrologiques et des terres agricoles,

Parce que nous souhaitons maintenir des conditions d’emploi décentes dans ces vallées,

Nous… Lire la suite »

NDDL : Nous avons perdu la consultation du 26 juin, oui. Avons nous perdu tout droit à nous opposer ? Non.

Tribune de Françoise Verchère, coprésidente du CéDpa (Collectif d’Elu-e-s Doutant de la Pertinence de l’Aéroport) et militante du Parti de Gauche Bouguenais (44).

 

Nous avons perdu la consultation du 26 juin, oui. Avons nous perdu tout droit à nous opposer ? Non.
Depuis le 27 juin, on entend en boucle cette critique prévisible : « Vous avez perdu, vous devez respecter le suffrage universel, vous portez un mauvais coup à la Démocratie en continuant votre opposition. »
Cette réaction n’est pas étonnante, elle paraît même au premier abord « logique », mais pour ne pas rester à la surface des choses, la pensée mérite toujours un peu de temps, de raisonnement et plus de 140 caractères… Essayons donc d’y voir plus clair.
1) Première critique : on nous renvoie à l’épisode encore douloureux du referendum de 2005 sur la constitution européenne. Le peuple vote « Non », et l’on bafoue son vote quelques mois plus tard en faisant adopter par le parlement le traité de Lisbonne qui permet l’essentiel de ce qui était inscrit dans la constitution refusée. Que ce scandale démocratique réel soit utilisé pour discréditer notre position est d’une parfaite mauvaise foi…. Lire la suite »

LGV Lyon – Turin : Utilisons la ligne existante !

Projet ruineux, rejeté par les citoyens !

affiche _ la semeuseSituée dans la vallée du Grésivaudan, au pied du mont GRANIER, Chapareillan est une commune iséroise à la limite de la Savoie qui pour la deuxième année consécutive a organisé un rassemblement international contre le Lyon-Turin. Pourquoi cette commune se mobilise-t-elle ? Tout simplement parce que le tracé du projet de ligne LGV la traverse de part en part.
Lyon-Turin, ce Grand Projet Inutile et Imposé est ruineux comme tout GPII (Grand Projet Inutiles et Imposé) qui se respecte. Mais celui-ci mérite la palme d’or en matière de gouffre financier : avec son coût global estimé de trente milliards, il est 20 fois plus cher que l’aéroport de Notre Dame des Landes ! Le Lyon-Turin sera financé par un Partenariat Public-Privé où le conflit d’intérêt et les mensonges sont rois. Actuellement son financement complet n’est pas assuré, ce qui n’empêche pas le gouvernement français d’annoncer le lancement des travaux de percement du tunnel de base pour le second semestre 2016 (57 km censés « gommer les Alpes » entre la vallée de… Lire la suite »