Articles classés dans la catégorie : élections

Jean-Luc Mélenchon propose pour la France un avenir en commun contre les fantasmes mortifères d’Éric Zemmour

Jeudi 23 septembre sur BFM TV se confrontaient deux visions de la France et du monde diamétralement opposées : notre camarade Jean-Luc Mélenchon  affrontait en débat sur BFM TV l’éditorialiste d’extrême-droite Éric Zemmour.

Nous pensons que c’est une bonne chose que ce débat ait eu lieu. Dans ce qui suit, nous expliquerons pourquoi il fallait affronter Éric Zemmour et pourquoi nous pensons que Jean-Luc Mélenchon a réussi à faire entendre dans ce débat notre vision républicaine et écosocialiste.

Un débat qui met fin à l’impunité médiatique d’Éric Zemmour

Il fallait affronter Éric Zemmour car, comme l’a d’entrée de jeu rappelé Jean-Luc Mélenchon, M. Zemmour est un danger. M. Zemmour est un raciste condamné et un défenseur de la collaboration, il promeut une vision rétrograde des droits des femmes sur des questions comme l’IVG ainsi que de ceux des minorités d’orientation sexuelle et de genre, il s’inscrit dans une vision hostile au progrès de la liberté et de l’égalité accomplis depuis la Révolution de 1789 et que nous voulons porter toujours plus loin ; pourtant, M. Zemmour dispose d’un immense espace médiatique pour marteler sa propagande, tout en se plaignant… d’être censuré. Le débat public est empoisonné par ses absurdités comme de… Lire la suite »

Abstention massive aux élections : il faut en finir avec la Vème République

C’est le fait massif, écrasant, des élections régionales et départementales dont le second tour s’est tenu dimanche 27 juin : l’abstention bat tous les records des élections de la Vème République. Dans notre région, en Auvergne Rhône-Alpes, elle a atteint 67,41 % des voix au premier tour et 66,63 % au second pour les régionales ; même constat pour les élections départementales qui se tenaient dans le Nouveau Rhône, où elle culmine à 67,65 % au premier tour et 66,93 % au second. Notre région et notre département ne sont pas des exceptions : pour les élections régionales, elle était de 66,7 % des voix au premier tour à l’échelle nationale et est estimée à environ 65,7 % pour le second.

Les vainqueurs de ces élections, comme Laurent Wauquiez en Auvergne Rhône-Alpes, n’ont donc pas eu le soutien de l’immense majorité de nos concitoyennes et concitoyens. Cependant, nombre d’entre eux paradent comme si de rien n’était !

Une culpabilisation des abstentionnistes

Cela ne trompe pourtant personne et maint commentateurs politiques s’empressent de fustiger les abstentionnistes : ainsi de Christophe Barbier sur BFM TV après le premier tour, se plaignant que « les Français sont obnubilés par la présidentielle et les législatives » et proposant une « punition douce et démocratique » (sic) pour les abstentionnistes aux élections… Lire la suite »

Non au bradage de l’exercice démocratique

Communiqué du Parti de Gauche

Paris, le 13 avril 2021

Le Parti de Gauche, comme toute formation politique démocratique, attendait la décision du gouvernement sur le calendrier des élections départementales et régionales pour juin prochain. Elle vient de tomber ce mardi 13 avril sous la forme d’un vote de confiance à l’Assemblée nationale.

Comme à son habitude, le gouvernement fait les choses à l’envers : il recule le calendrier d’une semaine.

Le problème n’est pas le calendrier mais les conditions démocratiques et les garanties sanitaires globales pour l’ensemble de la population.

Une élection est un processus qui doit permettre d’éclairer les débats et la prise de décision.

La Constitution garantit dans son article 4 « les expressions politiques ainsi que la participation équitable des partis et groupements politiques ».

Cela passe par la liberté de circulation des équipes militantes, la possibilité de rencontrer la population, de tenir des réunions, de participer à des débats dans les médias publics, avec des dispositions garantissant bien sûr la sécurité sanitaire.

Nos parlementaires ont fait des propositions en ce sens. Ils n’ont pas été entendus.

C’est un passage en force sous la pression des notables qui veulent maintenir « coûte que coûte »… Lire la suite »