Articles classés dans la catégorie : Communiqué

Protéger le droit de grève à Lyon

Dans une interview rapportée par Rue89Lyon et le Progrès ce lundi 30 août, Laurent Bosetti, adjoint LFI chargé de la promotion des services publics à la mairie de Lyon, a tenu des propos controversés sur l’exercice du droit de grève, confirmés par la suite via ses propres comptes sur les réseaux sociaux.

Ces propos ont été tenus dans le cadre d’un conflit social opposant l’ensemble des agents territoriaux français au gouvernement dans une journée d’action nationale le 2 septembre 2021 contre l’application stricte de la loi macroniste de transformation de la Fonction Publique. Cette loi permet notamment l’allongement de la durée du travail des agents. Une obligation à se déclarer grévistes et la mise en place du décompte à la journée, empêchant ainsi les débrayages de quelques heures a été promulgué dans ce même temps. En choisissant de l’appliquer sans l’accord du corps social, comme ces derniers nous le précisent, la majorité Lyonnaise se positionne en fossoyeur de conquêtes sociales historiques.

 
Défendant la position de l’exécutif municipal d’appliquer ces dispositions, et comparant la grève « perlée » dans les services publics à une « prise d’otage », l’élu a tenu des propos contraires à la philosophie du mouvement insoumis et à son programme national, l’Avenir en… Lire la suite »

Financement public des cultes : pour nous, c’est toujours non !

Ce jeudi 8 juillet 2021, le conseil municipal de la ville de Lyon a voté une subvention de 45 000€ à l’Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM). Cette subvention s’est faite avec le soutien de l’opposition de droite. L’avis du Parti de Gauche du Rhône n’a lui pas changé : nous avions dénoncé le financement public de l’IFCM à sa création, et y sommes toujours farouchement opposé.

Cessons de piétiner la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État

Nous nous opposons à cette subvention pour la même raison que nous nous opposons au financement public de tout autre lieu religieux, parce que nous sommes fidèles au principe posé par la loi de 1905 : la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. Ainsi, elle n’a pas à se mêler de religion, de quelque façon que ce soit.

Comme souvent dans ces atteintes à la laïcité, les élu·e·s réduisent le cultuel à du culturel : M. Doucet, maire de Lyon, fait la même erreur et confusion lorsqu’il parle de promouvoir une « meilleure connaissance de la culture musulmane pour un meilleur vivre-ensemble » que M. Wauquiez pour défendre l’installation de crèches à la région Auvergne Rhône-Alpes !

La… Lire la suite »

Abstention massive aux élections : il faut en finir avec la Vème République

C’est le fait massif, écrasant, des élections régionales et départementales dont le second tour s’est tenu dimanche 27 juin : l’abstention bat tous les records des élections de la Vème République. Dans notre région, en Auvergne Rhône-Alpes, elle a atteint 67,41 % des voix au premier tour et 66,63 % au second pour les régionales ; même constat pour les élections départementales qui se tenaient dans le Nouveau Rhône, où elle culmine à 67,65 % au premier tour et 66,93 % au second. Notre région et notre département ne sont pas des exceptions : pour les élections régionales, elle était de 66,7 % des voix au premier tour à l’échelle nationale et est estimée à environ 65,7 % pour le second.

Les vainqueurs de ces élections, comme Laurent Wauquiez en Auvergne Rhône-Alpes, n’ont donc pas eu le soutien de l’immense majorité de nos concitoyennes et concitoyens. Cependant, nombre d’entre eux paradent comme si de rien n’était !

Une culpabilisation des abstentionnistes

Cela ne trompe pourtant personne et maint commentateurs politiques s’empressent de fustiger les abstentionnistes : ainsi de Christophe Barbier sur BFM TV après le premier tour, se plaignant que « les Français sont obnubilés par la présidentielle et les législatives » et proposant une « punition douce et démocratique » (sic) pour les abstentionnistes aux élections… Lire la suite »

TURQUIE : PROCÈS « KOBANE », LE PROCÈS DE LA HONTE !

En octobre 2014, alors que les Kurdes opposaient une résistance farouche à l’offensive de l’État Islamique dans la ville symbole et martyre de Kobane, l’opinion publique mondiale exprimait sa solidarité avec l’héroïsme de ces combattants qui affrontaient l’obscurantisme.

Dans le même esprit, les démocrates de Turquie et plus particulièrement le Parti Démocratique des Peuples (HDP) lançaient, dans des conditions très difficiles, un appel à manifester. Nul n’ignorait en effet la complicité entre l’État turc et Daesh. La répression du régime de R.T. Erdoğan fut terrible puisque 37 personnes trouvèrent la mort dans différentes manifestations à travers le pays.

Le 26 avril 2021 s’ouvrira à Ankara le procès de 108 dirigeants du HDP qui surent se tenir debout, dans la dignité, pour défendre la liberté. Parmi eux des parlementaires comme Selahattin Demirtas dont la Cour Européenne des Droits de l’Homme vient d’exiger la libération immédiate, Figen Yüksekdag ou Pervin Buldan, mais aussi des maires, des dirigeants, poursuivis pour avoir envoyé un message sur Twitter. Ils risquent des milliers d’années de prison.

Ces femmes et ces hommes mènent un combat courageux pour défendre les valeurs humanistes qui sont les nôtres au péril de leur existence. Nous sommes indéfectiblement à leur côté pour… Lire la suite »

Non au bradage de l’exercice démocratique

Communiqué du Parti de Gauche

Paris, le 13 avril 2021

Le Parti de Gauche, comme toute formation politique démocratique, attendait la décision du gouvernement sur le calendrier des élections départementales et régionales pour juin prochain. Elle vient de tomber ce mardi 13 avril sous la forme d’un vote de confiance à l’Assemblée nationale.

Comme à son habitude, le gouvernement fait les choses à l’envers : il recule le calendrier d’une semaine.

Le problème n’est pas le calendrier mais les conditions démocratiques et les garanties sanitaires globales pour l’ensemble de la population.

Une élection est un processus qui doit permettre d’éclairer les débats et la prise de décision.

La Constitution garantit dans son article 4 « les expressions politiques ainsi que la participation équitable des partis et groupements politiques ».

Cela passe par la liberté de circulation des équipes militantes, la possibilité de rencontrer la population, de tenir des réunions, de participer à des débats dans les médias publics, avec des dispositions garantissant bien sûr la sécurité sanitaire.

Nos parlementaires ont fait des propositions en ce sens. Ils n’ont pas été entendus.

C’est un passage en force sous la pression des notables qui veulent maintenir « coûte que coûte »… Lire la suite »

Attaque de la Plume Noire à Lyon, NO PASARAN !

Samedi 20 mars 2021, en début d’après-midi, plus d’une quarantaine de militants d’extrême droite ont attaqué, cagoulés et armés de barres de fer, la Plume Noire, une librairie militante, dans le quartier des pentes de la Croix-Rousse.

Au même moment, se tenait à l’intérieur une permanence de l’association PESE qui récolte et distribue des produits de première nécessité destinés aux personnes sans-abri. Heureusement, aucun blessé n’est à déplorer, mais les vitrines ont été complètement saccagées. Ce n’est pas la première fois que les groupuscules fascistes s’en prennent à des personnes, à des locaux associatifs, culturels et militants dans ce quartier.

Il y a 3 mois, le 12 décembre 2020, 2 bénévoles d’une association d’entraide se sont déjà faits agresser par ce même genre d’individus, également un samedi après-midi, à l’issue d’une collecte de jouets pour les fêtes de fin d’année organisée dans cette librairie.

La Plume Noire et Radio Canut avaient déjà été la cible de telles attaques en 2016. Le local syndical de la CNT, à quelques minutes de marche, avait connu le même traitement en 2018. De même, le local du PCF, situé quelques rues plus loin, a aussi été attaqué à plusieurs reprises. Ces lieux, inscrits dans… Lire la suite »

Contre la « Marche pour la vie » – Pour le droit de choisir

Communiqué de presse du Collectif Droits des femmes 69

Alors qu’est annoncée une « Marche pour le vie » à Lyon le 28 mars prochain [marche qui a eu lieu la veille de la publication de ce communiqué sur notre site, NDLR], le collectif Droits des femmes 69 dénonce les atteintes au droit à l’avortement, en France et dans le monde.

La défense de la vie ? Quelle hypocrisie…

Quand près de 50 000 femmes meurent chaque année dans le monde des suites d’un avortement réalisé dans l’illégalité.

Quand des gouvernements conservateurs comme en Pologne et au Honduras ont encore durci les lois interdisant l’accès à l’avortement, condamnant les femmes à avorter dans la clandestinité au péril de leur vie, et prévoyant des peines de plusieurs années de prison pour les personnes qui avortent et celles qui les aident.

Quand un groupe de pression cherche à imposer à l’ensemble de la société sa morale religieuse et sa conception rétrograde de la sexualité, de la place des femmes, de la famille.

Quand ce sont les mêmes réseaux qui veulent interdire l’accès à la PMA pour les toutes les femmes et qui répandent leurs discours homophobes à longueur d’année.

Nous défendons le droit de choisir !

Nous… Lire la suite »

Laïcité et liberté d’expression à l’école

Soutien aux grévistes des Battières !

Suite à un cours sur la laïcité et la liberté d’expression début novembre, un enseignant en histoire-géographie dans un collège de Lyon a été agressé verbalement par un parent d’élève qui lui déniait le droit d’évoquer ce sujet pendant ses cours et lui interdisait de recommencer. C’est pourtant un cours prévu dans les programmes, que cet enseignant avait l’habitude de dispenser à ses élèves, mais qui prenait un sens tout particulier suite à l’assassinat de Samuel Paty et dans le cadre de l’hommage que le Ministère de l’Education Nationale avait demandé aux équipes éducatives d’organiser.

Reçu par l’équipe de direction du collège, le parent d’élève a refusé de présenter des excuses, et il n’a pas daigné se rendre au Rectorat d’académie où une entrevue de conciliation lui avait été proposée.

La plainte pour agression et diffamation déposée par l’enseignant a été classée sans suite.

Il n’y a eu aucune réaction suite au refus du parent d’élève de se présenter à l’entretien au Rectorat.

Et la propre fille de ce parent d’élève, surprise en possession d’un couteau dans son sac à l’intérieur de l’établissement, a été sanctionnée par une simple journée d’exclusion, sans convocation du… Lire la suite »

La République Est Menacée : à propos de la loi de sécurité globale

Ce mardi 24 novembre, l’Assemblée nationale a adopté la proposition de loi relative à la sécurité globale. L’ensemble des députés France Insoumise ont voté contre et Jean-Luc Mélenchon a annoncé que si cette loi était promulguée, il la ferait abroger s’il était élu à la présidence de la République. Cette proposition de loi a rencontré des oppositions même dans la majorité présidentielle ; elle a en revanché été votée par les huit députés du Rassemblement National. La polémique qu’elle suscite ne se limite pas à la France : le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU et même la Commission européenne ont mis en garde contre les atteintes aux libertés qu’elle introduit.

Tout cela devrait alerter sur le danger représenté par ce texte. Il ne s’agit pas seulement d’une mesure liberticide de plus mais d’une atteinte grave à un principe fondamental de la République : la liberté d’informer. Et pour être comprise et combattue, cette atteinte doit être replacée dans son contexte : celui d’une lutte sociale dans le cadre de la Vème République.

L’article 24, un voile jeté sur les violences policières

C’est l’article 24 de Lire la suite »

25.11 : journée internationale pour l’élimination de la violence a l’égard des femmes

Viols et agressions, violences sexistes et sexuelles au travail, violences conjugales souvent accompagnées de violences contre les enfants, harcèlement au travail, dans la rue et les transports, il faut en finir ! Le parti de Gauche du Rhône considère que ces violences sont issues du patriarcat, système inégalitaire fondé sur un rapport de domination des hommes sur les femmes, et les femmes qui en sont victimes sont souvent par ailleurs victimes d’autres discriminations en raison de leur situation de handicap, de leur âge, de la couleur de leur peau, de leur origine sociale, de leur statut de migrantes, parce qu’elles sont lesbiennes, bisexuelles ou trans. Il participera et invite ses sympathisants et adhérents à participer aux actions organisées à Lyon par le Collectif Droits des Femmes le 25 novembre.

Des chiffres insupportables !

  • 250 viols ou tentatives de viol par jour
  • Dans 91 % des cas la victime connaît son agresseur
  • Seulement 12 % des victimes osent porter plainte
  • En 2018, seulement 15 % des agresseurs suspectés ont été condamnés
  • 152 féminicides en 2019, et déjà 85 comptabilisés en 2020
  • 44 235 appels au 3919 (numéro d’alerte dédié) pendant le confinement
  • Hausse de 15 % des signalements en ligne depuis le reconfinement

Le Parti de Gauche du Rhône exige :