Articles classés dans la catégorie : Communiqué

Contre les violences sexistes et sexuelles

Communiqué du collectif droit des femmes 69

Nous sommes des millions de femmes à avoir subi et à subir encore des violences sexistes et sexuelles qui nous pourrissent la vie.
Nous sommes des millions à avoir été victimes et avoir vu ces violences abîmer nos amies, nos sœurs, nos voisines, nos amoureuses, nos mères, nos enfants ou nos collègues.

Ces violences ne sont pas un hasard, elles sont issues du patriarcat qui est un système inégalitaire fondé sur un rapport de domination des hommes sur les femmes. Elles connaissent de nombreuses et diverses manifestations, allant du sexisme au quotidien aux violences conjugales, des violences psychologiques au harcèle ment sexuel, du viol aux violences gynécologiques et obstétricales, des atteintes au droit à l’IVG aux stérilisations forcées…

Ces violences visent les femmes et les minorités de genre. Elles touchent aussi les enfants, co-victimes des violences conjugales ou victimes de violences sexuelles. Ces violences s’imbriquent et se cumulent pour certaines en raison de leur situation de handicap, de vulnérabilité, de leur âge, de leur origine sociale, de leur statut de migrantes, parce qu’elles sont lesbiennes ou bisexuelles, parce qu’elles sont trans, parce qu’elles sont autistes ou parce qu’elles sont racisées.

Pour le 25 novembre,… Lire la suite »

Loi «Sécurité globale», Liberté minimale!

Contre la loi « sécurité globale » du gouvernement, mobilisons nous et faisons reculer la majorité Macron sur ce projet autoritaire !

Du 17 au 20 novembre prochain, le groupe LREM soutenue par le gouvernement de Macron présentera sa proposition de loi «sécurité globale» devant l’Assemblée Nationale.

Les dispositions de l’article 24, de ce projet prévoient de sanctionner la « diffusion du visage ou tout autre élément d’identification d’un fonctionnaire de police ou d’un gendarme dans l’exercice de leurs fonctions ».

Les dispositions des articles 21 et 22 élargissent les moyens de captation vidéos piétons et aéroportés pour les agents de police.Cette proposition de loi constitue une atteinte grave à la liberté d’expression. Elle impacte ainsi le droit à l’information, au respect de la vie privée et à la liberté de réunion pacifique.

Le Parti de Gauche du Rhône s’oppose fermement à cette proposition de loi autoritaire de la majorité de Macron. L’article 24 de la proposition de loi, en limitant la diffusion d’images des forces de l’ordre, constitue une entrave à l’information et au travail des journalistes. La captation en direct de l’action des policiers sera de faite interdite et limitera ainsi la possibilité des citoyens, des ONG d’apporter des preuves… Lire la suite »

Stop à la répression contre les lycéen·ne·s mobilisé·e·s !

Depuis plus d’une semaine, les lycéen·ne·s et enseignant·e·s de nombreux établissements se mobilisent pour exiger un protocole sanitaire leur permettant d’étudier et d’enseigner sans mettre en danger leur santé et celle de leurs proches. En effet, cela fait maintenant deux semaines que le gouvernement a annoncé, pour faire face à l’épidémie de Covid-19, la mise en place d’une sorte de « semi-confinement », où les travailleurs·ses doivent continuer à travailler et où les établissements scolaires sont maintenus ouverts avec un protocole sanitaire soi-disant renforcé. Pourtant, les nombreuses images et témoignages d’élèves comme d’enseignant·e· montrent qu’en réalité dans les collèges et lycées, aucune mesure sérieuse et à la hauteur de la situation n’a été mise en place et que des centaines d’élèves se côtoient chaque jour dans les salles, couloirs et réfectoires bondés: encore une fois, l’école est maintenue totalement ouverte bien plus pour des raisons économiques que pour des raisons pédagogiques.

Plutôt que d’entendre la colère légitime des Lycéen·ne·s, c’est par la matraque que le gouvernement a acueilli leur mobilisation ! Dans de nombreux établissements, c’est la police qui a été envoyée contre des lycéen·ne·s : gaz lacrymogènes, coups, matraque, interpellations, c’est avec une violence extrême que la police est intervenue. C’est… Lire la suite »

Candidature de J-L. Mélenchon : Nous sommes pour !

Dimanche 8 novembre, notre camarade Jean-Luc Mélenchon a annoncé qu’il serait candidat à l’élection présidentielle de 2022 s’il recueillait cent cinquante mille signatures citoyennes ; il n’aura fallu que quelques jours pour que ce seuil soit franchi puisque la barre a été atteinte aujourd’hui sur le site Nous sommes pour !.

Nous nous en félicitons : au Parti de Gauche, nous avons été les premiers à demander à notre camarade d’être candidat, par un vote du Conseil national.

Parce que Jean-Luc Mélenchon a déjà deux fois magnifiquement porté notre projet de société aux élections présidentielles de 2012 et 2017, dépassant à chaque fois les espérances. Parce qu’il représente un espoir pour beaucoup d’électeurs et d’électrices qui s’abstiennent d’ordinaire, se sentant dépossédés de la politique. Parce qu’il s’est montré à la hauteur de notre confiance, continuant à défendre nos idées malgré des attaques souvent malhonnêtes.  Parce qu’il incarne un pôle de résistance au milieu d’une gauche dont beaucoup de partis ont été entraînés par la chute du PS et du risque d’une abstention majeure. Pour tout cela, il est le candidat le mieux placé pour défendre notre projet de société, Écologie – Socialisme – République, à travers le programme L’avenir en commun.

Nous espérons… Lire la suite »

Nouvelle restriction sur l’IVG en Pologne

Le 22 octobre, le Tribunal Constitutionnel polonais a restreint la pratique de l’IVG en Pologne aux seuls cas de risque mortel pour la mère, et de grossesse consécutive à un viol ou à l’inceste. La malformation du fœtus, cause de la presque totalité des IVG pratiqués, a cessé d’être reconnue comme motif légal d’avortement. Autorisé et gratuit à partir de 1956, l’avortement avait été interdit depuis 1983 dans ce pays à forte tradition catholique, sauf dans ces trois cas. Le Parti de Gauche du Rhône apporte son soutien aux Polonaises et Polonais mobilisés contre cette décision du Tribunal Constitutionnel polonais et réaffirme le droit de la femme à disposer de son corps.

Cette décision, plusieurs fois envisagée depuis l’arrivée au pouvoir en 2015 du parti conservateur Droit et Justice avait été chaque fois repoussée par une forte mobilisation populaire. La Pologne qui avait déjà une des législations les plus restrictives en matière d’avortement, s’ancre davantage dans le rang des pays européens où le droit à l’IVG n’est toléré que sous certaines conditions, et se révèle le plus souvent très difficile d’accès compte tenu de la non-gratuité et de l’insuffisance de structures où il est pratiqué. Ces restrictions obligent les femmes… Lire la suite »

Attaque d’Avignon : il est temps de dissoudre les Identitaires

L’attaque d’un homme armé se revendiquant de Génération identitaire à Avignon rappelle l’époque où les attentats commis par l’extrême-droite raciste faisaient de nombreuses victimes ; il a heureusement été arrêté à temps. De nos jours, c’est l’extrême-droite djihadiste qui organise l’essentiel des attentats en France, comme c’était encore le cas des crimes ignobles commis le même jour à Nice, mais cela ne doit pas faire négliger le risque pointé par les services de renseignement d’un passage au terrorisme de la mouvance identitaire ; n’attendons pas qu’il y ait des morts pour agir. Le Parti de Gauche dans le Rhône demande la dissolution de Génération identitaire et de son organisation-mère Les Identitaires.

Fermeture des locaux fascistes à Lyon

Nous sommes d’autant plus concernés par leur menace dans le Rhône que les identitaires y ont toujours des locaux. Le bar « La Traboule » et la salle de boxe « L’Agogé » constituent un moyen de se réunir et de s’organiser pour de nombreux militants d’extrême droite. Des anciens membres du groupuscule violent GUD comme Marc de Cacqueray (aussi connu sous le pseudo de « Marc Hassin ») ou des membres du Rassemblement National y ont leurs habitudes, voguant de conférences nationalistes en nuits alcoolisées qui… Lire la suite »

Communiqué du 10.10.2020

ERDOGAN N’EST FORT QUE DES FAIBLESSES DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS ET DE L’EUROPE.

L’actualité nous met aujourd’hui face à l’agression de la République de l’Artsakh (plus connue sous le nom de Haut Karabagh) par l’Azerbaïdjan. Cette petite région (jadis incluse de force dans la République Socialiste Soviétique d’Azerbaïdjan par le pouvoir soviétique et Staline), très majoritairement peuplée d’arméniens a proclamé son indépendance en 1991. Depuis, elle est l’objet constant d’agressions de la part de l’Azerbaïdjan, comme c’est le cas actuellement. L’Arménie s’est officiellement portée en défense de l’Artsakh (notamment après les pogroms anti arméniens en Azerbaïdjan de 1988). Derrière l’Artsakh, c’est donc aussi l’Arménie qui est visée… Rien d’étonnant alors d’apprendre qu’Erdogan prête main forte à l’Azerbaïdjan, en lui procurant les armes nécessaires, ainsi que des renforts en hommes : plusieurs milliers de djihadistes ont ainsi été envoyés par le dictateur turc en Azerbaïdjan pour renforcer son armée. Le nouveau sultan (qui refuse toujours que son pays reconnaisse sa responsabilité dans le génocide des arméniens de 1915, flattant ainsi le nationalisme turc dans le sens du poil) illustre ainsi une fois de plus son ambition politique profonde : aller le plus loin possible (ce qui signifie toujours plus loin !) dans… Lire la suite »

Communiqué de presse du collectif de vigilance 69 contre l’extrême droite

Solidarité avec la Maison des Passages agressée par l’extrême-droite

La Maison des Passages est un lieu associatif et culturel qui développe des pratiques d’éducation populaire et organise des événements culturels appréciés à Lyon. Ces activités sont fondées sur des valeurs d’ouverture aux autres cultures, promouvant le « vivre ensemble », loin des idéologies de haine et d’exclusion.

Cela n’est pas du goût de l’extrême-droite qui cherche à faire du quartier du Vieux Lyon un « fief » avec l’installation de groupes racistes et violents (Groupe Union Défense, Parti Nationaliste Français, Identitaires …) se traduisant par la prolifération de locaux, de commerces et autre salle de sport. Ces groupes ne tolèrent les espaces culturels et démocratiques comme la Maison des Passages, la MJC du Vieux Lyon, ni les commerçants et habitants qui luttent contre leur implantation et s’opposent à leurs idées nauséabondes et tous ceux et celles qui accompagnent ces luttes.

Ce dimanche 26 février devait se tenir dans l’après-midi une réunion publique sur le thème « Contre le racisme, les violences policières, la hogra, la chasse aux migrants » dans le cadre de la préparation de la mobilisation du 19 mars pour la Justice et la Dignité. Probablement… Lire la suite »

Contre le laissez-faire dans la police : rassemblement le 16 février à Lyon

Le 16 février à 19h30, à Lyon, place Guichard, se tiendra un rassemblement pour dénoncer le racisme et les violences policières : nous appelons à y participer, car les violences atroces subies par Théo à Aulnay-sous-Bois demandent une réaction forte et unanime. Les coups portés sur un être humain et les insultes racistes seront toujours pour nous des violences inexcusables.

Mais ces comportements sont le résultat d’un laissez-faire politique et d’une dérive où le pouvoir de l’Etat s’exprime par la force. Ils sont les marqueurs de l’abandon d’un corps d’Etat à son entre-soi, provoqué par la gestion libérale des gouvernements successifs, qui favorise l’éclatement de ces violences. Le gouvernement en est réduit à tolérer les provocations les plus ignobles et à laisser s’exprimer le racisme, pourtant pénalement puni, comme une norme acceptée.

Quand un syndicaliste policier en rajoute à la télévision en qualifiant l’insulte raciste « bamboula » de « convenable » et quand le ministre PS Bruno Le Roux lui-même parle d’« accident tragique », ces individus sont responsables de la déliquescence de l’institution et des comportements criminels de certains de ses membres.

Par leurs déclarations, ils justifient la brutalité avec des arrière-pensées politiques. Ils courent derrière… Lire la suite »

[Communiqué] – Monsieur Laurent Wauquiez : aidez-les plus démunis au lieu de « confessionaliser » l’espace public !

En ouvrant la possibilité de présenter des crèches dans les collectivités
locales dès lors qu’elles ne présenteraient pas de « caractère cultuel »
(sic) le Conseil d’État a entrouvert une porte dans laquelle le toujours
très subtil Laurent Wauquiez s’est immédiatement engouffré.
Ce dernier a décidé de présenter une crèche dans le hall de l’hôtel de
région Auvergne-Rhône Alpes. Une fois de plus la droite conservatrice
porte atteinte à la laïcité : qui pourrait croire qu’une crèche n’ait
aucune signification religieuse ?
Le Parti de Gauche et ses élus demandent que cette provocation soit
immédiatement retirée. Au moment même où Laurent Wauquiez
annonce de lourdes restrictions budgétaires, nous nous interrogeons
sur la cohérence de son discours et demandons ainsi que les sommes
consacrées à cette crèche soient versées à des associations d’aide aux
plus démunis et à vocation universelle.
Elliott Aubin et Jocelyne Dubois Responsables commission Laïcité du PG
Benoit Schneckenburger Secrétaire national à la Laïcité du PG
Corinne Morel-Darleux – Andréa Kotarac – Emilie Marche – conseillers régionaux

15/12/16