Articles classés dans la catégorie : Lutte

Protéger le droit de grève à Lyon

Dans une interview rapportée par Rue89Lyon et le Progrès ce lundi 30 août, Laurent Bosetti, adjoint LFI chargé de la promotion des services publics à la mairie de Lyon, a tenu des propos controversés sur l’exercice du droit de grève, confirmés par la suite via ses propres comptes sur les réseaux sociaux.

Ces propos ont été tenus dans le cadre d’un conflit social opposant l’ensemble des agents territoriaux français au gouvernement dans une journée d’action nationale le 2 septembre 2021 contre l’application stricte de la loi macroniste de transformation de la Fonction Publique. Cette loi permet notamment l’allongement de la durée du travail des agents. Une obligation à se déclarer grévistes et la mise en place du décompte à la journée, empêchant ainsi les débrayages de quelques heures a été promulgué dans ce même temps. En choisissant de l’appliquer sans l’accord du corps social, comme ces derniers nous le précisent, la majorité Lyonnaise se positionne en fossoyeur de conquêtes sociales historiques.

 
Défendant la position de l’exécutif municipal d’appliquer ces dispositions, et comparant la grève « perlée » dans les services publics à une « prise d’otage », l’élu a tenu des propos contraires à la philosophie du mouvement insoumis et à son programme national, l’Avenir en… Lire la suite »

Lyon- Turin : Fermement opposé à ce grand projet inutile et imposé.

Soutien aux opposants au Lyon- Turin : le 11 mai 2021,

Lyon-Turin : Le Parti de Gauche toujours fermement opposé à ce grand projet inutile et imposé.

Le projet de liaison ferroviaire à grande vitesse (LGV) Lyon-Turin est au point mort mais fait pourtant encore l’actualité à travers le reniement de certains prétendants écologistes.

Le chantier sera pourtant destructeur de l’environnement, de terres agricoles, de l’équilibre hydrologique des vallées, et producteur d’une quantité immense de déblais à évacuer par camions. Avec les opposants au projet nous demandons d’utiliser dès à présent la ligne existante via le tunnel du Mont Cenis (rénovée et mise au gabarit européen en 2012, pour près de 1 milliard d’euros), et de mettre les camions sur les trains dès Ambérieu, en utilisant les plateformes de chargement actuellement désaffectées et en aidant les transporteurs à adapter leur parc pour ce mode de transport moins polluant.

Le coût global est estimé à 30 milliards d’euros, pour une mise en service prévue en 2029 ! Mais les financements ne sont toujours pas disponibles ! La Direction du Trésor, l’Inspection des Finances, le Conseil Général des Ponts et Chaussées, la Cour des Comptes à plusieurs reprises, la Direction de la SNCF… Lire la suite »

Pour une lutte contre la pandémie démocratique et planifiée

Mercredi 31 mars, le Président de la République M. Macron annonçait de nouvelles mesures contre la pandémie du Covid19 ; ces annonces sont désolantes pour nous militants écosocialistes et insoumis. Nous soutenons qu’une autre politique est possible contre la pandémie, celle défendue à l’Assemblée nationale par les députés de la France Insoumise et notre candidat à l’élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon -une politique qui repose sur la démocratie et la planification, comme nous allons l’expliquer dans ce qui suit.

Des mesures inconséquentes et liberticides

Il est vrai qu’il semble d’abord y avoir une bonne nouvelle. M. Macron annonce que grâce à la mobilisation de la réserve sanitaire, il y aurait prochainement des milliers de lits supplémentaires, jusqu’à atteindre dix mille : si c’était vrai, nous ne pourrions que nous en réjouir ; cependant, lorsqu’on se rappelle qu’il y a un an, le Ministre de la santé M. Véran annonçait un objectif de quatorze mille lits alors que non seulement ils n’ont pas été créés dans l’intervalle mais que certains ont même été supprimés, il y a de quoi être dubitatif ! Qu’est-ce qui a pris autant de temps ? Pourquoi ne pas avoir commencé à former des soignants… Lire la suite »

Revenu Solidarité Jeunes : mieux que rien, moins que le nécessaire

Ce jeudi 11 mars, le président de la Métropole de Lyon Bruno Bernard présentait à la presse le Revenu Solidarité Jeunes (RSJ) qui sera prochainement proposé au vote du conseil métropolitain ; cette question ne peut que nous intéresser comme militants écosocialistes, partisans des solidarités collectives contre la précarité générée par le capitalisme. Comme M. Bernard le dit lui-même, ce dispositif est censé combler une « lacune » de l’État en permettant de bénéficier d’un revenu minimal aux jeunes entre 18 et 24 ans résidant sur la métropole de Lyon, qui ne sont pas éligibles au Revenu de Solidarité Active (RSA).

Qu’il s’agisse là d’une carence grave de l’État, cela ne fait aucun doute : 19 % des 15-24 ans en France sont actuellement au chômage selon l’OCDE, or, passé dix-huit ans, on a le droit d’avoir les moyens de vivre par soi-même plutôt que de dépendre de sa famille ; qui plus est, que les pouvoirs publics se déchargent des solidarités sur la famille, c’est laisser agir les inégalités. Chacun sait que des familles peinent à trouver les moyens d’aider leurs enfants, faute de revenus suffisants. Refuser le RSA aux jeunes, c’est enfoncer dans la précarité une partie d’entre eux et faire peser… Lire la suite »

Soutien à l’Ile Egalité, Vive la fraternité et la solidarité

   Le Collectif Solidarités Cusset est né durant le premier confinement pour organiser des distributions de nourriture et de biens de première nécessité, avec l’aide  de différentes associations, dans un premier temps au Centre social de Cusset. Après le déconfinement, le collectif a décidé d’occuper un bâtiment -, la Sandale du Pèlerin (inoccupé depuis 2015), afin de poursuivre ces distributions et de développer d’autres activités de solidarité.

   Après une remise en état du lieu, rebaptisé l’Ile Egalité, le Collectif y propose désormais des activités solidaires et gratuites à destination des habitant.es du quartier : distributions alimentaires, lavomatique, cours de français, permanences administratives et juridiques, soutien à des luttes (grévistes de General Electric, livreur·se·s Ubereat et Deliveroo, etc…).

   Nous saluons ces initiatives, à fortiori dans le contexte de crise sanitaire et sociale que traverse le pays, aggravée pour les classes populaires. Nous réclamons au regard de la situation, que l’Etat prennent des mesures d’urgences pour les plus précaires ; par la réquisition des logements vides, le soutien aux étudiants et privés d’emploi par un RSA jeune et revalorisé ainsi que des embauches et des moyens pour l’aide sociale.     

En période de grand froid et en… Lire la suite »

Nous sommes tous des Ecopla

Le 5 octobre, le Parti Gauche sera présent au tribunal de Commerce aux côtés des salariés d’Ecopla. Ces salariés qui luttent depuis pour reprendre leur entreprise en Scop.

Le PG soutient ce projet de SCOP dans son entièreté. Il s’agit de protéger nos emplois locaux face à la finance internationale, introduire la citoyenneté dans l’entreprise face au chômage assuré, la vie de nos territoires face à la rentabilité à court terme des actionnaires, le savoir-faire français face à la mondialisation économique déloyale, le courage et l’audace des salariés face au fatalisme ambiant et enfin, l’écologie par le maintien de la production de barquettes recyclables. Comme le disent si bien les salariés avec leur slogan : « Nos amis c’est l’emploi, Ecopa Scop Vivra »

Pour rappel, le 16 juin dernier le Tribunal de commerce de Grenoble a malheureusement écarté l’offre de rachat d’Ecopla par ses salariés.

Il a été préféré l’offre de rachat de l’Italien Cuki, concurrent direct d’Ecopla. Pourtant le projet de Cuki ne tient qu’à la volonté de mise à mort de son concurrent français, de ses emplois, de son activité et de la vie de la vallée du Grésivaudan déjà largement impactée par la désindustrialisation.

Le PG travaille à la… Lire la suite »