Articles classés dans la catégorie : République

Financement public des cultes : pour nous, c’est toujours non !

Ce jeudi 8 juillet 2021, le conseil municipal de la ville de Lyon a voté une subvention de 45 000€ à l’Institut Français de Civilisation Musulmane (IFCM). Cette subvention s’est faite avec le soutien de l’opposition de droite. L’avis du Parti de Gauche du Rhône n’a lui pas changé : nous avions dénoncé le financement public de l’IFCM à sa création, et y sommes toujours farouchement opposé.

Cessons de piétiner la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l’État

Nous nous opposons à cette subvention pour la même raison que nous nous opposons au financement public de tout autre lieu religieux, parce que nous sommes fidèles au principe posé par la loi de 1905 : la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. Ainsi, elle n’a pas à se mêler de religion, de quelque façon que ce soit.

Comme souvent dans ces atteintes à la laïcité, les élu·e·s réduisent le cultuel à du culturel : M. Doucet, maire de Lyon, fait la même erreur et confusion lorsqu’il parle de promouvoir une « meilleure connaissance de la culture musulmane pour un meilleur vivre-ensemble » que M. Wauquiez pour défendre l’installation de crèches à la région Auvergne Rhône-Alpes !

La… Lire la suite »

Abstention massive aux élections : il faut en finir avec la Vème République

C’est le fait massif, écrasant, des élections régionales et départementales dont le second tour s’est tenu dimanche 27 juin : l’abstention bat tous les records des élections de la Vème République. Dans notre région, en Auvergne Rhône-Alpes, elle a atteint 67,41 % des voix au premier tour et 66,63 % au second pour les régionales ; même constat pour les élections départementales qui se tenaient dans le Nouveau Rhône, où elle culmine à 67,65 % au premier tour et 66,93 % au second. Notre région et notre département ne sont pas des exceptions : pour les élections régionales, elle était de 66,7 % des voix au premier tour à l’échelle nationale et est estimée à environ 65,7 % pour le second.

Les vainqueurs de ces élections, comme Laurent Wauquiez en Auvergne Rhône-Alpes, n’ont donc pas eu le soutien de l’immense majorité de nos concitoyennes et concitoyens. Cependant, nombre d’entre eux paradent comme si de rien n’était !

Une culpabilisation des abstentionnistes

Cela ne trompe pourtant personne et maint commentateurs politiques s’empressent de fustiger les abstentionnistes : ainsi de Christophe Barbier sur BFM TV après le premier tour, se plaignant que « les Français sont obnubilés par la présidentielle et les législatives » et proposant une « punition douce et démocratique » (sic) pour les abstentionnistes aux élections… Lire la suite »

Non au bradage de l’exercice démocratique

Communiqué du Parti de Gauche

Paris, le 13 avril 2021

Le Parti de Gauche, comme toute formation politique démocratique, attendait la décision du gouvernement sur le calendrier des élections départementales et régionales pour juin prochain. Elle vient de tomber ce mardi 13 avril sous la forme d’un vote de confiance à l’Assemblée nationale.

Comme à son habitude, le gouvernement fait les choses à l’envers : il recule le calendrier d’une semaine.

Le problème n’est pas le calendrier mais les conditions démocratiques et les garanties sanitaires globales pour l’ensemble de la population.

Une élection est un processus qui doit permettre d’éclairer les débats et la prise de décision.

La Constitution garantit dans son article 4 « les expressions politiques ainsi que la participation équitable des partis et groupements politiques ».

Cela passe par la liberté de circulation des équipes militantes, la possibilité de rencontrer la population, de tenir des réunions, de participer à des débats dans les médias publics, avec des dispositions garantissant bien sûr la sécurité sanitaire.

Nos parlementaires ont fait des propositions en ce sens. Ils n’ont pas été entendus.

C’est un passage en force sous la pression des notables qui veulent maintenir « coûte que coûte »… Lire la suite »

Pour une lutte contre la pandémie démocratique et planifiée

Mercredi 31 mars, le Président de la République M. Macron annonçait de nouvelles mesures contre la pandémie du Covid19 ; ces annonces sont désolantes pour nous militants écosocialistes et insoumis. Nous soutenons qu’une autre politique est possible contre la pandémie, celle défendue à l’Assemblée nationale par les députés de la France Insoumise et notre candidat à l’élection présidentielle Jean-Luc Mélenchon -une politique qui repose sur la démocratie et la planification, comme nous allons l’expliquer dans ce qui suit.

Des mesures inconséquentes et liberticides

Il est vrai qu’il semble d’abord y avoir une bonne nouvelle. M. Macron annonce que grâce à la mobilisation de la réserve sanitaire, il y aurait prochainement des milliers de lits supplémentaires, jusqu’à atteindre dix mille : si c’était vrai, nous ne pourrions que nous en réjouir ; cependant, lorsqu’on se rappelle qu’il y a un an, le Ministre de la santé M. Véran annonçait un objectif de quatorze mille lits alors que non seulement ils n’ont pas été créés dans l’intervalle mais que certains ont même été supprimés, il y a de quoi être dubitatif ! Qu’est-ce qui a pris autant de temps ? Pourquoi ne pas avoir commencé à former des soignants… Lire la suite »

Revenu Solidarité Jeunes : mieux que rien, moins que le nécessaire

Ce jeudi 11 mars, le président de la Métropole de Lyon Bruno Bernard présentait à la presse le Revenu Solidarité Jeunes (RSJ) qui sera prochainement proposé au vote du conseil métropolitain ; cette question ne peut que nous intéresser comme militants écosocialistes, partisans des solidarités collectives contre la précarité générée par le capitalisme. Comme M. Bernard le dit lui-même, ce dispositif est censé combler une « lacune » de l’État en permettant de bénéficier d’un revenu minimal aux jeunes entre 18 et 24 ans résidant sur la métropole de Lyon, qui ne sont pas éligibles au Revenu de Solidarité Active (RSA).

Qu’il s’agisse là d’une carence grave de l’État, cela ne fait aucun doute : 19 % des 15-24 ans en France sont actuellement au chômage selon l’OCDE, or, passé dix-huit ans, on a le droit d’avoir les moyens de vivre par soi-même plutôt que de dépendre de sa famille ; qui plus est, que les pouvoirs publics se déchargent des solidarités sur la famille, c’est laisser agir les inégalités. Chacun sait que des familles peinent à trouver les moyens d’aider leurs enfants, faute de revenus suffisants. Refuser le RSA aux jeunes, c’est enfoncer dans la précarité une partie d’entre eux et faire peser… Lire la suite »

Laïcité et liberté d’expression à l’école

Soutien aux grévistes des Battières !

Suite à un cours sur la laïcité et la liberté d’expression début novembre, un enseignant en histoire-géographie dans un collège de Lyon a été agressé verbalement par un parent d’élève qui lui déniait le droit d’évoquer ce sujet pendant ses cours et lui interdisait de recommencer. C’est pourtant un cours prévu dans les programmes, que cet enseignant avait l’habitude de dispenser à ses élèves, mais qui prenait un sens tout particulier suite à l’assassinat de Samuel Paty et dans le cadre de l’hommage que le Ministère de l’Education Nationale avait demandé aux équipes éducatives d’organiser.

Reçu par l’équipe de direction du collège, le parent d’élève a refusé de présenter des excuses, et il n’a pas daigné se rendre au Rectorat d’académie où une entrevue de conciliation lui avait été proposée.

La plainte pour agression et diffamation déposée par l’enseignant a été classée sans suite.

Il n’y a eu aucune réaction suite au refus du parent d’élève de se présenter à l’entretien au Rectorat.

Et la propre fille de ce parent d’élève, surprise en possession d’un couteau dans son sac à l’intérieur de l’établissement, a été sanctionnée par une simple journée d’exclusion, sans convocation du… Lire la suite »

Non à l’ouverture d’un bar fasciste à Lyon !

Le Groupe Union Défense (GUD) a ouvert, samedi 1er octobre, un bar en plein centre de Lyon, appelé le Pavillon Noir.

Mais qu’est-ce que le GUD ?

Le GUD est une des organisations fascistes qui sévissaient dans les années soixante-dix, créée par des gens d’Ordre Nouveau.

Les deux organisations s’inspiraient du parti italien MSI, créé par d’anciens cadres du régime de Mussolini pour continuer à propager leur idéologie raciste, sexiste et totalitaire.

Le GUD a été interdit à cette époque pour les agressions violentes qu’il commettait ! Le GUD s’est reformé depuis, et ses idées, ses symboles et ses modes d’action sont toujours ceux du fascisme, comme en atteste la dernière agression en date commise par ses membres sur un enseignant syndicaliste à proximité de l’université Lyon-3 début septembre…

Ce bar servira donc de repaire à des gens violents et profondément antirépublicains, qui menacent la sécurité des citoyens.

Le Parti de Gauche du Rhône appelle les pouvoirs publics à saisir la dangerosité de la situation, dans le contexte de division post-attentats que connaît notre société, et à en tirer toutes les conséquences.

Il en est de leur responsabilité républicaine.